Découvrez la démarche d'éco-conception et de réalisation de notre site internet

Gestion de projet

8 mauvaises pratiques WordPress à connaître

Publié le 6 déc. 2023 - 9 minutes de lecture

Évitez les huit mauvaises pratiques plus plus courantes sur WordPress pour renforcer la sécurité de votre site. Plus que nécessaire pour la protection des données, cela inclut les mises à jour des plugins et thèmes, la sécurisation des formulaires ou la confidentialité.

WordPress est l'un des CMS les plus populaires pour créer un site web, mais sa popularité en fait également une cible pour les hackers. Malheureusement, de nombreuses personnes négligent les pratiques de sécurité de base pour leur site WordPress, ce qui les rend vulnérables aux attaques. Concentrons-nous sur les mauvaises pratiques de WordPress que vous devez éviter pour protéger la sécurité de votre site web.



8 erreurs à ne plus faire pour assurer la sécurité d'un site WordPress

Que votre site web soit un e-commerce, un blog personnel avec des articles, ou un site vitrine, il vous tient probablement à cœur de préserver sa sécurité. Pour cela, nous avons recensé les 8 mauvaises pratiques les plus fréquentes qui mettent en péril la sécurité de votre site Internet.


Utiliser des mots de passe faibles et ne pas les changer régulièrement


Les erreurs de sécurité, telles que l'utilisation de mots de passe faibles, sont l'une des principales vulnérabilités pour les sites web WordPress qui ne connaissent pas les mauvaises pratiques. Les hackers peuvent facilement deviner ou craquer ces mots de passe à l'aide d'outils automatisés.


La solution : il est essentiel d'utiliser des mots de passe forts qui sont difficiles à deviner ou à trouver, avec des majuscules, des minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. De plus, il est important de changer régulièrement vos mots de passe pour garantir la sécurité de votre site web. L'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) et la CNIL (commission nationale de l'informatique et des libertés) recommandent ainsi de changer vos mots de passe tous les 90 jours en moyenne, et d'éviter d'avoir le même pour tous vos comptes en ligne.


Ne pas mettre à jour les plugins et les thèmes WordPress


Les plugins et les thèmes WordPress sont des composants cruciaux pour tout site web, mais ils peuvent aussi être des sources d'erreurs et des portes d'entrée pour les hackers s'ils ne sont pas régulièrement mis à jour. En effet, les mises à jour de ces éléments incluent souvent des correctifs de sécurité essentiels pour corriger les vulnérabilités connues. L'erreur de ne pas effectuer ces mises à jour fait partie des mauvaises pratiques qui peut peut exposer gravement votre site web WordPress à des risques.


La solution : il faut penser à surveiller attentivement le tableau de bord de votre site web WordPress. Il vous alerte à chaque fois qu'une mise à jour est disponible pour votre thème ou plugin. Prenez le temps de réaliser ces mises à jour régulièrement ou automatisez les (c'est possible et cela évite à l'administrateur de mettre à jour manuellement), ce qui est fondamental pour la sécurité de votre site. Cela inclut l'installation de la dernière version PHP, la vérification des fichiers de votre serveur, l'optimisation du SEO et la maintenance régulière de chaque page de votre site WordPress. Ces pratiques contribuent à prévenir des erreurs et à garantir un fonctionnement optimal de votre site, une bonne agence de développement web peut vous aider à rester attentif à ces problèmes.

Illustration d'un hacker qui trouve le mot de passe d'un site WordPress non sécurisé.
Illustration d'un hacker qui trouve le mot de passe d'un site WordPress non sécurisé.

Ne pas sécuriser les formulaires de contact


Les sites web utilisent fréquemment les formulaires de contact pour collecter des informations précieuses auprès des visiteurs, notamment pour créer une liste d'emails. Cependant, ils peuvent également être la source d'erreurs ou de vulnérabilités, permettant l'injection de code malveillant dans les fichiers de votre site web.


La solution : pour éviter ces mauvaises pratiques et renforcer la sécurité de votre WordPress est de sécuriser chaque formulaire de contact. Utilisez des plugins de sécurité dédiés, tels que reCAPTCHA, pour prévenir les attaques de spam et de piratage. Cela aide à protéger le serveur sur lequel tourne votre site web et à maintenir l'intégrité des fichiers PHP essentiels.


Ne pas configurer correctement les paramètres de confidentialité


La confidentialité est un aspect crucial des mauvaises pratiques, notamment pour les sites web WordPress. Une erreur courante, pouvant entraîner des conséquences graves, est le mauvais paramétrage de la confidentialité. Cela pourrait exposer des informations sensibles ou confidentielles aux visiteurs non autorisés sur votre site web. Il est donc essentiel de définir qui peut et ne peut pas accéder à différentes parties de votre site.


La solution : plusieurs éléments sont à personnaliser pour configurer correctement les paramètres de confidentialité. Cela peut concerner les paramètres de visibilité des pages, les autorisations des utilisateurs, ou encore les paramètres de commentaires. De plus, une bonne gestion de la confidentialité est un élément crucial pour le SEO de votre site, assurant que seules les pages destinées à être publiques sont visibles par les moteurs de recherche et les visiteurs autorisés.


Ne pas effectuer de sauvegardes régulières du site


Ne pas effectuer de sauvegardes régulières de votre site web peut être un désastre en cas de violation de sécurité ou de dysfonctionnement du site. Les sauvegardes régulières vous permettent de restaurer rapidement votre site web à un état précédent en cas de problème. Sans sauvegardes fréquentes, vous risquez de perdre des données importantes, comme les fichiers de votre serveur, les images, les textes, et les éléments de configuration PHP de votre site web.


La solution : utilisez un plugin de sauvegarde comme UpdraftPlus WordPress Backup Plugin, BackupBuddy, VaultPresspour... pour automatiser ce processus. Déterminez la fréquence de ces sauvegardes automatiques en fonction de la fréquence des modifications que vous apportez à votre site. Vous pouvez également opter pour des sauvegardes manuelles. Plus votre site web subit des changements réguliers, plus les sauvegardes doivent être fréquentes pour éviter des erreurs et des pertes de données. Cela est également essentiel pour maintenir l'efficacité du SEO de chaque page de votre site

Illustration d'une personne qui perd les données non sauvegardées de son site WordPress.
Illustration d'une personne qui perd les données non sauvegardées de son site WordPress.

Ne pas limiter les tentatives de connexion


Limiter les tentatives de connexion est une étape cruciale des mauvaises pratiques à éviter pour protéger un site WordPress contre les attaques par force brute. Ces attaques consistent en des tentatives répétées de connexion, utilisant diverses combinaisons de noms d'utilisateur et de mots de passe, dans le but de trouver la bonne combinaison pour accéder au site.


Si on ne limite pas le nombre de tentatives de connexion, les attaquants peuvent continuer à essayer des combinaisons de mots de passe jusqu'à en trouver une qui fonctionne. Pour éviter cela, il est important de limiter le nombre de tentatives de connexion autorisées avant qu'un utilisateur ne soit bloqué.


La solution : nous recommandons d'utiliser des plugins de sécurité sur un site WordPress pour limiter le nombre de tentatives de connexion. Par exemple, le plugin Limit Login Attempts Reloaded permet de limiter le nombre de tentatives de connexion par adresse IP et de bloquer les adresses IP qui dépassent le nombre de tentatives autorisées. Nous recommandons également d'utiliser des mots de passe forts et des noms d'utilisateur complexes pour réduire les chances d'attaques par force brute.


Ne pas utiliser de certificat SSL


Un certificat SSL (Secure Socket Layer) est un élément clé pour garantir la sécurité d'un site WordPress. Il crypte les données échangées entre le serveur PHP du site et le navigateur de l'utilisateur, empêchant ainsi les pirates informatiques de voler des informations sensibles telles que les noms d'utilisateur et les mots de passe.


Si un site WordPress ne dispose pas d'un certificat SSL, les utilisateurs sont plus vulnérables aux attaques par interception. Les attaquants peuvent facilement intercepter les données échangées entre le site et les utilisateurs, ce qui peut compromettre la sécurité du site.


Il est important de noter que l'utilisation d'un certificat SSL fait également partie des astuces pour optimiser le référencement naturel d'un site WordPress (SEO), et donc pour augmenter le trafic sur les différentes catégories de vos pages. Google, le géant des moteurs de recherche, a récemment mis à jour son algorithme de recherche pour favoriser les sites qui utilisent des connexions sécurisées HTTPS, ce qui signifie qu'un site sans certificat SSL peut être pénalisé dans les résultats de recherche.


La solution : avant tout, vérifiez si le fameux "https" précède votre site web. Si ce n'est pas le cas, votre hébergeur propose sûrement la génération gratuite du certificat SSL par Let's Encrypt. Rendez-vous dans les réglages de votre panel d'administration de votre hébergement de site WordPress pour effectuer la mise à jour.

Illustration d'un hacker qui n'utilise pas de certificat SSL (logo de protection SSL).
Illustration d'un hacker qui n'utilise pas de certificat SSL (logo de protection SSL).

Ne pas utiliser d’outils de sécurité Wordpress


L'utilisation d'outils de sécurité spécifiques à WordPress est cruciale pour protéger un site web contre les attaques et les vulnérabilités. Ces outils jouent un rôle essentiel dans l'identification des failles de sécurité et le renforcement de la protection du site. Cependant, de nombreux propriétaires de sites web commettent l'erreur de négliger cette étape importante, mettant ainsi en péril la sécurité de leurs sites hébergés sur des serveurs PHP.


La solution : vous pouvez utiliser plusieurs plugins de sécurité WordPress pour renforcer la sécurité d'un site. Les plugins tels que Wordfence Security, Sucuri Security, ou iThemes Security sont parmi les plus populaires. Ils offrent des fonctionnalités telles que la détection de logiciels malveillants, la protection contre les attaques par force brute, la surveillance de la sécurité des fichiers et des dossiers, et bien plus encore.


En plus des plugins de sécurité, il est important d'appliquer les mises à jour de sécurité et de suivre les bonnes pratiques de sécurité WordPress. Cela peut inclure des pratiques telles que la vérification régulière des journaux d'activité, la configuration d'une protection anti-spam, et la mise en place de mesures de protection de contenu. Les plus expérimentés pourront même améliorer la performance et la sécurité de leur fichier wp-config.php, en ajoutant du code supplémentaire à la racine du site.

Site web non sécurisé : quels sont les risques ?

Beaucoup d'utilisateurs de WordPress pensent que les réglages de base du CMS suffisent à obtenir un site web sécurisé. Pourtant, cela fait partie des mauvaises pratiques sur WordPress. Si vous n'effectuez pas les recommandations citées plus haut, vous vous exposez à différents risques :

  • Perdre le contrôle de votre site web : le pirate peut accéder à l'administration de votre site web. Il peut d'apporter des modifications, modifier les identifiants, ajouter ou supprimer du contenu, modifier la structure, ou récupérer toutes les données recueillies en injectant des commandes SQL malveillantes ;
  • Perdre la totalité de vos contenus : l'attaquant peut aussi décider de rendre indisponible votre site Internet, voire de le supprimer ;
  • Installer des logiciels malveillants : les pirates peuvent installer des malwares sur votre site Internet. L'ordinateur des internautes peut alors infecter à chaque connexion ;
  • Diffuser des informations sensibles : les cyberattaques s'articulent aussi autour du phishing. Le pirate utilise alors votre site web pour héberger une page qui va récupérer toutes vos données sensibles ;
  • Rediriger les internautes vers des pages sensibles : les attaquants peuvent mettre en place une redirection qui mènera les visiteurs de votre site web sur un site malveillant ou de la publicité ;
  • Perdre de l'argent : si votre site web joue un rôle majeur dans l'activité de votre entreprise, un piratage peut avoir de lourdes conséquences sur votre chiffre d'affaires. Une cyberattaque peut aussi toucher vos modes de paiement ;
  • Mettre votre responsabilité et réputation en jeu : si vous récupérez les données personnelles de vos utilisateurs, vous pouvez être tenu pour responsable en cas de vol des informations.

Pour éviter tout risque de cyberattaque, il est crucial de prendre des mesures de sécurité appropriées, notamment en mettant à jour régulièrement WordPress, ses thèmes et ses plugins, en utilisant des mots de passe forts, en installant des plugins de sécurité fiables, et en suivant les meilleures pratiques générales de sécurité web.

Le principal problème de WordPress est souvent lié aux erreurs techniques telles que HTTP, PHP, MySQL et JavaScript. Ces problèmes peuvent provenir d'une mauvaise configuration, de plugins incompatibles, de fichiers endommagés ou de contraintes de mémoire et de serveur.

De nombreux développeurs critiquent WordPress car ils le voient comme une solution trop simplifiée qui minimise l'importance du codage sur mesure. Ils valorisent la personnalisation complète et le contrôle fin des sites, ce qui peut être perçu comme limité dans un environnement WordPress prédéfini.

Les inconvénients de WordPress incluent la maintenance qui peut être complexe, des risques de sécurité si mal géré, une tendance à devenir lent avec de nombreux plugins, des coûts cachés pour les fonctionnalités avancées, des limites pour les grands sites e-commerce, et un support principalement basé sur les forums communautaires.

Oui, WordPress est réputé pour sa fiabilité. Le cœur du système est sécurisé et mis à jour régulièrement pour prévenir les menaces. Cependant, la sécurité peut être compromise si les utilisateurs ne maintiennent pas leurs thèmes et plugins ou s'ils choisissent des mots de passe faibles. Toujours suivre les bonnes pratiques en matière de sécurité est essentiel.

Rencontrons-nous

Pour développer ensemble votre performance digitale !

Contactez-nous

Je développe des sites et des business !

Photo de Maxime Lacheré

Sorti de la tête de

Maxime Lacheré

Dans la même thématique...

Développement Agile : avantages et inconvénients pour un projet web

12 juin 2024

Accessibilité web et RGAA : le guide essentiel des normes accessibles

26 mars 2024

Dyslexie et accessibilité web pour une expérience plus inclusive

7 mars 2024