Pour partir à la conquête du web, il ne suffit pas de lancer son site et de l’alimenter régulièrement avec divers contenus. Il est important de savoir jouer avec les règles du référencement naturel, pour augmenter la visibilité des différentes pages, et attirer du trafic qualifié. Mais comment savoir si votre site est bien optimisé ? Voici 5 KPIs pour mesurer la performance SEO de votre site web.

SEO et KPI : de quoi parle-t-on ?

Le SEO, ou Search Engine Optimization, regroupe toutes les techniques permettant d’améliorer le positionnement d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche (l'optimisation SERP). Ce type d’actions est gratuit, on parle alors de référencement naturel.

Le KPI (Key Performance Indicator), quant à lui, est une métrique qui permet d’évaluer la performance d’une action. Dans le cadre du référencement naturel, un KPI SEO est un indicateur de performance qui permet d’évaluer l’efficacité d’une stratégie SEO.

Les 5 KPIs à avoir à l’œil pour améliorer votre référencement naturel

Les principaux KPIs SEO sont essentiellement liés aux sources d’acquisition du trafic, mais pas seulement. Le but est de pouvoir mettre le doigt sur les failles ou les points de friction, pour les améliorer, et ainsi optimiser son site web, son référencement et sa visibilité.

1. Le positionnement SEO d’un site : le KPI incontournable

Une stratégie de référencement naturel a un objectif principal : faire apparaître le site web dans les premiers résultats de la SERP sur des mots-clés et des requêtes ciblés. Il est donc important d’évaluer régulièrement l’évolution de la position du site sur la SERP, pour vérifier l’efficacité de votre stratégie SEO.

Ce KPI est donc un des indicateurs SEO essentiels pour mettre en avant les pages qui fonctionnent, et celles qui ne marchent pas. Cela permet alors de déterminer celles qui sont à optimiser, voire à retravailler la stratégie SEO et l’identification des mots-clés.

2. Un KPI d’audience : le trafic organique

Le trafic organique correspond à toutes les visites sur un site d’internautes qui ont tapé une requête dans un moteur de recherche. Les visites organiques sont donc la base du référencement, puisque si un visiteur est arrivé jusqu’à votre site en tapant simplement un mot-clé dans Google, c’est que votre site est plutôt bien référencé.

"N’oublions pas que 28,5 % des internautes cliquent sur le premier résultat organique de Google, et on chute à 2,5 % pour un site en 10ème position !"

3. Les KPI utilisateurs : taux de rebond, durée des visites et nombre de pages visitées

Votre référencement naturel est bon, le trafic organique génère de nombreuses visites sur votre site. Mais les internautes sont-ils satisfaits de leur navigation ? Pour le savoir, le taux de rebond, le temps passé sur le site et le nombre de pages vues sont d’excellents KPIs.

Le taux de rebond vous permettra de déterminer si un visiteur ne consulte qu’une seule page ou plusieurs lorsqu’il arrive sur votre site. Plus le taux de rebond est élevé, plus l’internaute passe de page en page sur votre site. Cela signifie probablement que le contenu l’intéresse, et témoigne du bon ciblage de votre persona, ou client idéal.

Le nombre de pages visitées et la durée des visites sur votre site sont des indicateurs SEO très clairs, qui montrent immédiatement si les personnes qui arrivent sur votre site sont intéressées ou non par le contenu, et si le ciblage SEO est efficace.

4. Le KPI plus technique : la vitesse de chargement des pages

On peut croire que l’aspect technique d’un site n’a pas de lien avec la stratégie de référencement naturel. Pourtant, une page web qui met 3 minutes à s’ouvrir va immédiatement diminuer votre taux de rebond. L’internaute ne prendra pas le temps d’attendre que la page s’ouvre, et ira chercher l’information sur un site plus rapide.

Le chargement d’un site a un impact direct sur l’expérience utilisateur (UX), mais ce n’est pas son seul intérêt. À l’heure où la plupart des internautes passent par leur mobile pour naviguer sur le web, Google a décidé de prendre en compte les performances du site sur mobile pour le classer dans la SERP. Ainsi, un site long à s’ouvrir, et pas responsive, finira dans les bas-fonds de l’Index Mobile First de Google.

5. Les KPI de netlinking : backlink et domaines référents

La stratégie de netlinking fait partie intégrante d’une stratégie SEO. Comptant parmi les leviers SEO les plus importants, elle consiste à intégrer des liens entrants, ou backlinks, provenant de sites puissants, considérés par Google comme des liens puissants ou des liens de confiance. Ils sont d’une importance capitale pour le référencement naturel de votre site.

Les KPIs de netlinking vous permettent alors d’avoir une idée précise du nombre de backlinks acquis, mais aussi de la qualité de ces liens. Vous pourrez alors adapter votre campagne de netlinking en fonction des résultats, pour améliorer votre visibilité.

Les différents outils pour mesurer l’efficacité du SEO d’un site

Pour obtenir des indicateurs de performance SEO d’un site, Google Analytics reste la référence. Très complet et plutôt simple à utiliser, il permet de se connecter à tout l’écosystème Google, comme Google Ads ou la Search Console, pour récupérer un maximum d’informations sur votre site.

Vous pouvez alors recueillir de nombreuses informations : audience, taux de clics (CTR), sources d’acquisition du trafic, taux de conversion…

Google Analytics est un outil de tracking très puissant, qui peut être complété par d’autres outils SEO :

  • Google search console, pour avoir des données plus précises sur le parcours utilisateur et le positionnement, et ainsi optimiser son tunnel de conversion ;

  • Semrush, pour suivre la position SEO de votre site selon de nombreux critères et mots-clés ;

  • Majestic SEO, pour évaluer votre stratégie de netlinking.

Face à ces 3 grands outils du référencement naturel, on retrouve d’autres outils, comme Ahrefs, ou Positeo, qui permettent d’avoir toujours plus d’informations sur la qualité du SEO d’un site.

Décrypter les données de Google Analytics

Les informations de Google Analytics sont des données très brutes, pas toujours faciles à interpréter. Il faut pourtant savoir décrypter les tendances, pour corriger le site en conséquence. Cela s’acquiert avec l’expérience, mais il y a aussi plusieurs certifications ou formations Google, qui permettent d’approfondir ses connaissances en fonction de ses objectifs.

Pour simplifier les données Analytics, Data Studio est un outil de reporting intéressant. Il permet de faire un rapport visuel précis et didactique, et de transposer toutes les informations de Google Analytics dans un document plus facile à lire et à comprendre.

Par ailleurs, le rapport de Data Studio est mis à jour automatiquement à chaque nouvelle donnée de Google Analytics, ce qui permet d’avoir des données toujours à jour.

Vous aimeriez travailler le SEO de votre site, mais vous ne savez pas par où commencer ? Lemon Interactive se charge d’élaborer votre stratégie SEO et vous accompagne en suivant l’évolution de tous les KPIs SEO nécessaires pour mesurer la performance de votre site.