Découvrez la démarche d'éco-conception et de réalisation de notre site internet

Eco-conception

Le Numérique Responsable : définition d’un concept d’avenir

Publié le 21 mars 2024 - 6 minutes de lecture

Le numérique responsable est une démarche qui vise à minimiser l'impact environnemental des pratiques numériques : consommation énergétique, innovation et sobriété, tous les acteurs doivent imaginer l'avenir du web.

La transformation numérique intense des dernières décennies met en lumière divers changements environnementaux, comme la consommation énergétique, l'épuisement des minerais et métaux, ainsi que les émissions de CO2. Alors, pour améliorer l'empreinte écologique du numérique, sans oublier les aspects sociaux et économiques des TIC (technologies de l'information et de la communication), le numérique responsable s'impose.



Le numérique responsable, c'est quoi ?

Le numérique responsable, également connu sous le terme anglais de Green IT, constitue un ensemble de pratiques visant à minimiser l'empreinte environnementale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Cet objectif vise à permettre une utilisation continue des outils numériques tout en réduisant leur impact carbone, grâce à une approche plus réfléchie et moins consommatrice d'énergie.


Dans le cadre du numérique responsable, une multitude de solutions sont envisagées pour atténuer quotidiennement l'impact environnemental de l'industrie numérique.

Illustration de l'impact des équipements numérique sur la planète avec deux ordinateurs cassés.
Illustration de l'impact des équipements numérique sur la planète avec deux ordinateurs cassés.

Quel est l'impact des équipements numériques sur la planète ?

Lorsque nous utilisons le cloud, que nous envoyons des mails, ou encore que nous regardons un film en streaming, nous avons le sentiment d'utiliser un service virtuel qui n'a donc aucun impact sur l'environnement. Pourtant, au niveau mondial, le numérique représente plus de 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Et si nous n'agissons pas en faveur d'une utilisation du numérique plus responsable, ce chiffre pourrait bien doubler d'ici 2025.


Alors, si le numérique est parfois un allié de la transition écologique, qui limite certaines habitudes polluantes, il s'avère aussi être un danger, car les ressources physiques nécessaires au bon fonctionnement des TIC sont énormes. De la fabrication à l'utilisation, de l'extraction des minerais à la consommation d'énergie fossile, l'utilisation de nos ordinateurs et autres smartphones a un impact sur notre planète, et notamment sur le réchauffement climatique.

Réalisez votre site éco-conçu avec notre équipe

CONTACTEZ-NOUS

Les axes de stratégie du numérique responsable

Le numérique responsable est alors un vaste concept aux grandes ambitions, qui s'articule autour de 5 grands axes stratégiques.


Optimiser l'outil numérique pour limiter son impact et sa consommation

Le premier axe du numérique responsable concerne directement les équipements numériques et leur utilisation. Le but est alors de prendre des mesures pour réduire leur impact sur l'environnement, que ce soit en les optimisant ou en limitant leur consommation.


La réflexion et les actions peuvent alors porter sur différents points :


  • Prolonger la durée de vie de l'outil, en évitant de changer tous les 6 mois pour un modèle plus performant alors que le premier fonctionne encore ;
  • Avoir une conception plus responsable et penser au recyclage ;
  • Prendre en compte le cycle de vie de l'équipement numérique ;
  • Favoriser le réemploi, notamment avec le reconditionnement, la réparation ou la seconde main ;
  • Privilégier les énergies renouvelables, quand cela est possible.

Offrir des services numériques accessibles à tous

La sobriété numérique passe également par une remise en question et des gestes simples. Si l'objectif est de pouvoir rendre le numérique accessible à tous, il est aussi essentiel que chacun en adopte une utilisation raisonnée. Nous pouvons alors utiliser la règle des 3 U :


  • U pour Utile : est-ce qu'il est utile d'avoir le dernier smartphone ? Les fonctionnalités vous seront-elles vraiment indispensables ? Répondent-elles à un vrai besoin, ou à un confort ?
  • U pour Utilisée : est-ce que vous allez utiliser la fonctionnalité régulièrement ?

Pour illustrer cette règle, on voit souvent des entreprises proposer des fonctionnalités sur leur site Internet qui ne sont ni très utiles, ni très pratiques. Soit parce qu'il existe une alternative plus ancienne qui fait toujours ses preuves, soit parce que l'interface n'a pas été optimisée, ou encore parce que les utilisateurs n'en ont pas vraiment besoin.

Illustration du numérique accessible avec un téléphone et une femme en fauteuil roulant devant.
Illustration du numérique accessible avec un téléphone et une femme en fauteuil roulant devant.

Mettre en place un numérique éthique et responsable

Bien sûr, le numérique responsable vise aussi à inciter les entreprises à opter pour une manière plus responsable et éthique d'aborder les technologies du numérique.


En agissant ainsi, les professionnels s'engagent à :


  • Respecter les réglementations en vigueur, notamment avec la loi REEN qui vise à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France ;
  • Mettre en place une politique en faveur de la convergence des transitions écologiques et numériques ;
  • Se questionner sur les bonnes pratiques à adopter, et celles qu'il faut abandonner.

Par ailleurs, les actions en faveur du numérique responsable s'intègrent complètement dans la démarche RSE des entreprises (Responsabilité sociétale des entreprises).


Assurer la résilience des organisations et innover

En agissant pour la sobriété énergétique de l’activité numérique, les entreprises respectent les normes, mais elles entrent aussi dans une démarche collaborative et d'innovation très intéressante pour la compétitivité de la société.


Les professionnels apprennent alors à adapter leur comportement et leur consommation, en utilisant le numérique responsable comme une source d'innovation. En effet, après avoir pris la mesure des impacts environnementaux de leur utilisation du numérique, ils sont amenés à trouver des solutions pour les réduire, et donc à imaginer de nouveaux process.


En interne, cela fait réfléchir, mais à l'échelle de l'entreprise, cela peut aussi permettre d'innover de nouveaux services et produits plus responsables qui se démarquent de la concurrence.


Permettre l'émergence de nouveaux comportements et un engagement

Avant de s'engager dans une démarche de sobriété énergétique, il faut prendre conscience de la situation actuelle. Le bilan carbone d'une entreprise, ou la participation à la Fresque du Numérique ou à une Fresque du Climat peuvent alors, par exemple, être des leviers intéressants pour impliquer tous les collaborateurs dans une démarche plus responsable. Tout le monde prend alors conscience de l'impact de chaque petit geste et se sent concerné par le projet.


Le numérique responsable valorise alors les initiatives internes, et permet de motiver les collaborateurs à s'engager. Et qui dit motivation, dit généralement performance.

Illustration de 3 personnes qui prennent consciences des enjeux  environnementaux devant une planète
Illustration de 3 personnes qui prennent consciences des enjeux environnementaux devant une planète

Les concepts du numérique responsable

Pour prendre en considération la totalité de l'écosystème du numérique responsable, l'institut du numérique responsable (INR) a défini 4 grands axes.


Green for IT

Le Green for IT concerne la réduction de l'impact environnemental en évitant l'achat et en réduisant l'extraction des minéraux. On parle alors des 5 R pour réduire les déchets : refuser, réduire, réutiliser, recycler et réparer.


Human for IT

L'objectif du Human for IT est de réduire l'empreinte économique, écologique et sociale des modes de vie grâce au numérique, comme intégrer dans les marchés publics des clauses sociales, des critères d'attribution, et le respect du droit du travail, des salariés et des fournisseurs.


Cela permet d'avoir une réflexion profonde sur les conditions de travail, les impacts du numérique, les impacts sociaux, la gestion des déchets...


L'ADEME donne pour cela plein de bonnes pratiques à adopter.


IT for green

L'IT for green vise à réduire l'empreinte grâce au numérique, et de développer les actions à impact positif. Par exemple, le numérique permet le télétravail, qui évite des déplacements, limite les émissions de gaz à effet de serre des véhicules polluants, réduit l'empreinte environnementale du secteur du travail...


Rappelons quand même que le télétravail a aussi des impacts négatifs, comme l'obligation d'achat de matériels numériques ou l'utilisation de la visioconférence, très coûteuse en énergie.


IT for human

L'IT for human a pour but de réduire l'impact social d'autres activités par le biais du numérique, comme créer des emplois dans le secteur d'activité du numérique.


Sur cette partie, on va améliorer les conditions sociales d'un processus, permettre l'accès à l'information, aider sur la partie santé et créer des emplois, notamment sur la partie reconditionnement du matériel.



Le label Numérique Responsable est un engagement fort en faveur du développement durable pour lequel s'est engagé Lemon Interactive. Notre agence web se tourne ainsi vers l'avenir, en proposant un numérique plus durable, tout en offrant des services performants d'éco-conception web.



Le numérique responsable se définit par une utilisation des technologies numériques consciente de leur impact environnemental et social. Cela inclut de choisir et de concevoir des équipements et des applications éco-efficients, ainsi que d'adopter des pratiques qui réduisent l'empreinte écologique du numérique.

Pour un numérique responsable, adoptez des pratiques écoresponsables : optimisez l'utilisation de vos appareils, préférez des fournisseurs éco-conçus et engagez-vous dans le recyclage des équipements. Sensibilisez autour de vous à l'importance de réduire l'impact environnemental du numérique et privilégiez une consommation digitale consciente.

Les trois piliers du numérique responsable sont essentiels pour une approche équilibrée : "People" pour centrer sur l'humain, "Planet" pour protéger l'environnement et "Profit" pour renforcer la performance économique. Ils guident vers une technologie respectueuse des individus et de la planète tout en restant économiquement viable.

Il est essentiel de se former au numérique responsable et à l'éco-conception car cela permet de développer des solutions qui réduisent l'empreinte écologique des technologies digitales. En maîtrisant les pratiques durables, on contribue à une innovation plus verte, minimisant la consommation énergétique et les déchets électroniques.

Mon dada : les sujets à impact !

Photo de Raphaël Robil

Sorti de la tête de

Raphaël Robil

Dans la même thématique...

Flexibilité éco-énergétique : les bénéfices d’une architecture élastique

4 juin 2024

CMS ou Sur-Mesure ? Opter pour un Développement Éco-Efficace dans la Conception Web

22 mai 2024

Refonte de site éco-conçu : Lemon Interactive, concilier performance digitale et éco-conception

21 mai 2024