Découvrez la démarche d'éco-conception et de réalisation de notre site internet

SEO

Content Spinning : avantages et risques pour le SEO

Publié le 29 nov. 2023 - 7 minutes de lecture

Le content spinning est une technique de génération de textes variés pour éviter le contenu dupliqué, important en SEO mais à utiliser avec prudence pour éviter les pénalités de Google.


La rédaction de contenus SEO d’un site web est très chronophage, et peut parfois tourner au casse-tête quand il s’agit de rédiger des pages très similaires sans tomber dans le contenu dupliqué. Heureusement, il existe une technique qui peut simplifier le processus de rédaction. Lemon Interactive vous invite alors à découvrir les avantages du content spinning, mais aussi ses dangers pour le SEO.

Définition : qu’est-ce que le content spinning ?

Le content spinning est une technique de génération de textes, qui consiste à créer un contenu qui aura ensuite de multiples variations, sur chaque mot, expression et groupe nominal. Une fois transcrites dans un langage spécifique, ces variations permettront de générer automatiquement des dizaines, des centaines, voire des milliers de versions de ce même texte, et ainsi garnir son site Internet en fonction des besoins, sans jamais souffrir de contenus dupliqués.


Le content spinning est aussi parfois appelé master spin, une version ultime du content spinning, où on a vraiment fait en sorte d’optimiser chaque mot et chaque expression, pour n’avoir que très peu de similarités entre les différents textes générés.


Spinner un texte consiste finalement à rédiger un texte une première fois, puis de générer des itérations permettant d’obtenir des contenus uniques, qui protègent contre le contenu dupliqué.

Pourquoi le content spinning est avantageux ?

Le content spinning peut paraître, de prime abord, plutôt superflu aux yeux des non-initiés. Toutefois, il est essentiel pour de nombreux sites, comme les sites e-commerce ou les sites marchands, qui s’en servent à plusieurs fins.

  • Pour générer des fiches produits : il est très fréquent d’avoir une même fiche produit avec de nombreuses déclinaisons (couleur, taille...). Le content spinning permet ici de générer des descriptifs uniques de produits très similaires, en évitant ainsi le duplicate content sévèrement puni par le SEO de Google ;
  • Pour rédiger des fiches magasins : ici, la logique reste la même. Cela concerne, par exemple, une enseigne qui comporte plusieurs dizaines, voire des centaines de magasins en France et dans le monde, et qui proposent tous la même chose. Le content spinning est alors réalisé avec une portée géolocalisée, c’est-à-dire qu’on va écrire un texte à décliner en plusieurs versions, en prévoyant des encarts permettant d’ajouter, a posteriori, du contenu géolocalisé (ville, quartier, département, région...) ;
  • Pour éditer n’importe quel contenu répétitif ;
  • Pour éditer des sites multiples : c’est le cas, notamment, lors de la création d’un PBN (Private Blog Networks), de la création de sites de type fermes de liens, ou encore de la création d’un site destiné à la vente de liens sur les plateformes de netlinking.

Il existe de multiples occasions pour lesquelles les éditeurs de sites ne souhaitent pas s’embarrasser avec la réécriture d’un texte, et le content spinning prend ici tout son sens.

Illustration d'un personne qui améliore son SEO en e-commerce grâce au content spinning
Illustration d'un personne qui améliore son SEO en e-commerce grâce au content spinning

D’où vient le content spinning ?


Depuis toujours, et encore aujourd’hui, le contenu texte est le seul format que les moteurs de recherche savent interpréter avec fiabilité. La majorité de l’algorithme de Google se base alors sur les contenus texte pour accorder, ou non, de la visibilité à un site.


On comprend alors aisément l’importance des textes dans une stratégie SEO d’un site web. L’objectif est alors de produire un maximum de contenus écrits uniques, sur des requêtes variées, pour sortir du lot et s’imposer comme référence aux yeux de Google et des autres moteurs de recherche.


C’est dans ce but que le content spinning a vu le jour. En effet, la rédaction de contenus demande du temps, voire de l’argent quand on sous-traite, et les propriétaires de site étaient demandeurs de solutions fiables pour produire plus de contenus non dupliqués et rationaliser les dépenses et/ou le temps.


Utilisé à bon escient, le content spinning peut alors s’inscrire dans une stratégie de référencement naturel puissante.

Comment fonctionne le content spinning ?

Les utilisateurs prennent facilement en main la base du content spinning. Il suffit de se rendre sur un logiciel dédié à ce service de génération de textes. Ensuite, pour écrire du content spinning, on doit connaître deux expressions clé :

  • Les accolades (les crochets des touches « 4 » et « + » du clavier) : elles permettent de définir les termes à spinner, c’est-à-dire, les termes que l’on veut retrouver dans les autres versions du texte ;
  • Le séparateur, ou pipe (barre de séparation verticale sur la touche du « 6 » du clavier) : cette barre permet de renseigner les différentes instructions pour générer les itérations de texte, autrement dit, il permet de proposer au logiciel des alternatives à un mot ou une expression.

Exemple avec la phrase « Je suis à la plage » :


Si vous voulez remplacer « à la plage » par « à la montagne », tout en gardant « Je suis », il vous suffit d’entrer le code suivant : « Je suis {à la plage|à la montage} ».

Content spinning : une technique plus complexe qu’il n’y paraît


Ici, nous vous révélons les bases pour écrire un content spinning ou un master spin, mais dans les faits, c’est loin d’être aussi simple. Si la logique de base est assez facile et permet de générer des textes de manière très simpliste, l’enjeu est de réussir à créer des expressions qui vont générer une belle richesse lexicale, et donner de nombreuses versions.


Lorsqu’on recherche à enrichir avec beaucoup de lexiques et de versions différentes de textes, on fait face à des difficultés de syntaxe ou de conjugaison, ou encore à des difficultés à marier les différentes expressions. Ici, le recours à un agence experte en production de contenu SEO, comme ceux de Lemon Interactive, devient indispensable pour éviter d’obtenir un contenu qui ne semblera pas naturel aux yeux de Google.

Illustration de personnes qui rédigent du contenu grâce à des outils de content spinning
Illustration de personnes qui rédigent du contenu grâce à des outils de content spinning

Quels sont les risques du content spinning et comment s’en prémunir ?

Souvent assimilé au black hat, le content spinning est pourtant une technique de rédaction autorisée par Google (dans une certaine mesure). Aussi, pour s’assurer d’être dans les petits papiers du géant des moteurs de recherche, mieux vaut faire attention à certains points.


Basculer vers le duplicate content


En générant des textes avec trop de similitudes, Google risque de considérer les contenus comme du duplicate content. Dans ce cas-là, tout le travail n’a servi à rien, et une seule page va se référencer. Les experts SEO de Lemon Interactive s’attardent ainsi à toujours vérifier, sur un premier jet du content spinning, si les spins sont suffisamment différents (en dessous de 20 à 25 % de similarité de texte).


Se faire repérer par Google


Le problème avec le content spinning, c’est que même si les textes sont uniques, ils peuvent éveiller les soupçons chez Google. En effet, les footprints (erreurs de syntaxe, de conjugaison, de grammaire, de tournure de phrase, de ponctuation...) sont autant d’indices pour le moteur de recherche.


Si vous intégrez sur votre site un content spinning de mauvaise qualité, présent sur des centaines de pages, et que vous vous faites repérer par Google, celui-ci peut déclencher automatiquement des pénalités. Aujourd’hui, la détection du content spinning est un peu dans une zone floue chez Google, en termes de légalité d’usage, mieux vaut alors éviter de produire du content spinning de mauvaise qualité.


Pour limiter les risques, il est alors recommandé de toujours vérifier l’unicité de vos textes générés, et de tous les passer au correcteur orthographique, afin de vous assurer que les textes font sens et sont qualitatifs.

Google et le content spinning

Comme nous l'avons vu précédemment, Google ne punit pas la technique du content spinning. Ce qui dérange le moteur de recherche, ce sont surtout les contenus de mauvaise qualité. Ainsi, si vous utilisez efficacement le content spinning, en vérifiant correctement l’unicité et la lisibilité de chaque texte, vous n’aurez aucun problème.


En revanche, si vous avez recours à un mauvais content spinning, Google peut vite repérer le duplicate content et les footprints, et pénaliser votre texte.


Si une petite pénalité peut jouer sur le positionnement du site dans la SERP, un abus de content spinning de mauvaise qualité peut carrément mener à la désindexation du site !


Pour résumer, Google n’interdit pas l’utilisation du content spinning, mais il sait parfaitement reconnaître et pénaliser le content spinning de mauvaise qualité.

Illustration d'une personne qui fait un mauvais contenu, anadapté pour le content spinning
Illustration d'une personne qui fait un mauvais contenu, anadapté pour le content spinning

Le petit lexique du content spinning

En vous mettant au content spinning en autodidacte et de manière autonome, vous allez forcément rencontrer un vocabulaire très spécifique. Voici donc un petit récapitulatif de vocables propres au content spinning.

  • Spinner : désigne le rédacteur qui a recours au content spinning ;
  • Spyntax : correspond à la syntaxe utilisée pour générer du content spinning, et notamment les accolades et les séparateurs ;
  • Spun : définit les différentes versions du texte d’origine ;
  • Taux d’unicité : correspond au pourcentage de différence entre chaque spun. On vous recommande de toujours viser au moins 70 à 80 % ;
  • Taux de similarité : à l’inverse, cela correspond au pourcentage de similitude entre chaque spun. Pour ne pas être considéré comme du duplicate content, 2 spuns doivent avoir un taux de similarité inférieur à 20 %.

Le content spinning est à manipuler avec précaution, car la frontière est fine avant de se faire repérer par les moteurs de recherche. Lemon Interactive ne peut que vous conseiller d’avoir recours à nos experts en production de contenu SEO pour générer du content spinning de qualité.

Pour faire du content spinning, il est nécessaire d'utiliser un outil de spinning qui remplace des mots par des synonymes pour créer des variantes d'un texte initial. Vérifiez que les synonymes gardent le sens original et que le texte final soit fluide et lisible pour maintenir la qualité et l'optimisation SEO.

Le contenu optimisé SEO est un contenu conçu pour améliorer le référencement sur les moteurs de recherche. Cela inclut l'utilisation de mots-clés pertinents, la création d'un contenu de qualité et structuré pour répondre aux besoins des utilisateurs et des critères des moteurs de recherche.

Commencez par choisir des mots-clés pertinents. Assurez-vous que le contenu est bien structuré, avec des titres et sous-titres contenant ces mots-clés. Rédigez un texte original, informatif et de qualité, tout en veillant à une densité de mots-clés équilibrée. Incluez des méta-descriptions attrayantes et des liens internes pour améliorer le maillage.

Rencontrons-nous

Pour développer ensemble votre performance digitale !

Contactez-nous

Ma passion : des sites beaux et performants !

Photo de Vincent Cattoen

Sorti de la tête de

Vincent Cattoen

Dans la même thématique...

Core Update Google : chaque mise à jour peut impacter votre SEO

5 juin 2024

Cannibalisation SEO : définition et solutions

14 mai 2024

Pourquoi vos données Google Analytics vont bientôt disparaître ? L'Archivage UA expliqué

20 avr. 2024