Découvrez la démarche d'éco-conception et de réalisation de notre site internet

SEO

Maillage interne SEO : silo ou cocon sémantique ? Le match

Publié le 11 janv. 2024 - 9 minutes de lecture

Crucial pour le positionnement sur les moteurs de recherche, le maillage interne SEO implique de choisir entre le silo (organisation par catégories) et le cocon sémantique (groupement par thèmes). En fonction des objectifs, revenons sur qui gagne le match !


Pour bien positionner votre site web dans les résultats des moteurs de recherche, le maillage interne SEO est incontournable. Mais placer des liens dans vos contenus ne suffira pas à améliorer votre référencement naturel. Il faut aussi savoir structurer les contenus, et optimiser leur puissance avec un maillage interne puissant. Pour cela, deux solutions : le silo ou le cocon sémantique. Mais comment choisir ?

Définition du maillage interne

Le maillage interne SEO est une pratique qui consiste à lier l'ensemble des liens que vous faites sur chacune des pages de votre site. Le but du maillage interne est d'optimiser la circulation des robots de Google sur votre site Internet.


Concrètement, le Googlebot peut arriver sur un site web de deux manières :

  • Par la page d'accueil ;
  • Par n'importe quelle page, en suivant un lien depuis un site extérieur (backlink), ou en rafraîchissant son index existant et sa base de données qu'il a déjà sur votre site.

Un maillage interne optimisé va lui permettre de visiter un maximum de pages de votre site web, quel que soit leur niveau de profondeur dans l'arborescence. Mais cela va surtout lui permettre de visiter en priorité, plus régulièrement, les pages les plus importantes à vos yeux.


Exemple SEO : généralement, on n'a pas spécialement envie que Google passe plus de temps à visiter les mentions légales du site, plutôt qu'une page catégorie cruciale. Un bon maillage interne SEO peut alors éloigner Google des pages à faible autorité, pour le diriger vers des pages prioritaires.


Le maillage interne SEO correspond donc à toutes les techniques de circulation de jus, par rapport aux liens internes que vous allez mettre en place, et qui va permettre à Google de prioriser ses efforts sur vos pages que vous considérez comme prioritaires.

Analysez votre maillage interne avec notre équipe

Contactez la team Lemon

Quelle différence avec le maillage externe SEO

Le maillage externe SEO concerne les liens qui pointent vers votre site en provenance d'autres sites. Ces liens, également appelés "backlinks", sont essentiels pour établir la crédibilité et l'autorité de votre site aux yeux des moteurs de recherche. Différenciant le maillage interne/externe, le maillage externe SEO prime par :

  1. La Qualité des backlinks : Provenant de sites de haute qualité et pertinents, ils sont plus précieux. La qualité prime sur la quantité.
  2. La Diversité des sources : Différentes sources, telles que des sites Web, des blogs, des réseaux sociaux...
  3. L'Évitement des liens de faible qualité : Il faut éviter les liens provenant de sites de spam ou peu fiables, cela peut nuire à la réputation d'un site.

Le maillage externe SEO concerne les liens provenant d'autres sites. Avec le maillage interne SEO, ces deux maillages contribuent à l'optimisation globale d'un site pour les moteurs de recherche.

Le maillage en silo, ou siloing

C'est la première technique de maillage interne SEO et la plus utilisée.


Qu'est-ce que le siloing ?


C'est la technique de maillage la plus populaire chez les experts SEO débutants et intermédiaires. En effet, c'est la plus lisible et la plus simple à mettre en place. Notamment pour les sites à petite et moyenne envergure.


Pour avoir une image concrète du concept de siloing, imaginez de gros silos à grains superposés les uns sur les autres, en pyramide. Le premier, tout en haut, verse ses grains vers ceux du dessous, et ainsi de suite. Avec le maillage en silo SEO, c'est le même principe : votre page principale donne de la puissance à toutes les pages qui sont en dessous d'elle dans l'arborescence du site.


Le point de départ du siloing se base alors sur un mot-clé, que l'on va étirer en sémantique ou en thématique.

Illustration de 4 personnages avec des bulles illustrant des techniques de maillage interne SEO.
Illustration de 4 personnages avec des bulles illustrant des techniques de maillage interne SEO.

Les principes du maillage en silo


Il a le gros avantage de coller à l'usage qui est fait par un internaute lambda, mais aussi par le maquettage réalisé par des professionnels de l'UX et de l'UI. Pour cela, on définit les pages mères, qu'on pourrait comparer à des têtes de gondole, sur lesquelles on rattache des pages filles, qui peuvent, elles-mêmes, avoir des pages petites-filles.


Le siloing représente alors l'arborescence qu'on peut retrouver dans un menu ou un méga-menu, par exemple.


Le principe de ce maillage interne SEO est de rendre le plus hermétique possible la descente de liens au sein de chaque catégorie, afin d'aider Google à passer d'une page à une autre de la façon la plus naturelle et la plus fluide possible.


Prenons un exemple de maillage interne : sur un site e-commerce de prêt-à-porter, la première page mère pourrait être la page catégorie "chaussures", la seconde page mère pourrait être la page catégorie "vêtement homme"... Ensuite, au sein de la page "chaussures", vous pouvez avoir des pages filles, telles que "bottines", "baskets", "escarpins"... et dans la page mère "vêtement homme", vous pouvez avoir les pages filles "pantalon homme", "chemise homme", "pull homme"... Enfin, au sein de chaque page fille, vous pouvez avoir des produits plus précis.


Dans la logique d'un maillage interne en silo, les pages contenues dans la page mère "chaussures" ne feront jamais de lien vers la page mère "vêtement homme". En effet, le but est d'emprisonner les robots de Google dans un silo hermétique, dont on ne pourra pas déborder.

Visuel d'un maillage interne SEO
Visuel d'un maillage interne SEO

Les deux types de silo : le thématique et le sémantique


Comme évoqué très rapidement dans la définition du siloing, il peut être thématique ou sémantique. Ce sont deux façons différentes d'organiser le contenu.


La plupart du temps, les sites web choisissent une structure en silo thématique. Pour un site e-commerce, comme exemple de maillage interne, on part généralement d'une catégorie ("chaussure", "vêtement homme"), puis vous créez des catégories, des sous-catégories, des sous-sous-catégories... Pour arriver jusqu'aux fiches produits.


Dans le cas du silo sémantique, la logique de recherche de l'internaute est mise de côté, pour s'intéresser à l'optimisation du parcours et à la compréhension du Googlebot. On ne travaille donc plus seulement sur une thématique, mais sur toute la sémantique d'un mot-clé.


Comment créer les liens du siloing ?


Le principe du siloing est de donner le maximum de puissance possible à la page mère. Pour cela, les pages filles vont donner toute leur puissance à la page mère, et les pages petites-filles vont alimenter les pages filles. À leur tour, elles vont redonner encore plus de puissance à la page mère. C'est ni plus ni moins qu'une connectivité classique et logique entre les pages.


Par ailleurs, on sait que la position du lien dans une page a une importance pour Google. On sait aussi qu'il pondère la puissance transmise en fonction de son emplacement sur la page.


Par exemple, une ancre avec un lien placée au-dessus de la ligne de flottaison d'une page web transmet plus de poids qu'un lien situé dans le footer.


On peut alors intégrer les liens de manière logique dans son maillage interne SEO :

  • En haut du contenu, on place un lien vers la page mère ;
  • Au cœur du contenu, on place des liens qui descendent vers le niveau d'arborescence inférieur ;
  • Tout en bas du contenu, on place un lien vers les pages sœurs (deux petites-filles de deux pages filles différentes, mais qui appartiennent toujours à la page mère).

Si la page concernée est au bout de l'arborescence, elle fera avant tout un lien vers la page mère, puis un autre vers la page juste au-dessus d'elle.


Attention, on ne fera jamais directement un lien entre la page mère et la page petite-fille.

Illustration d'un personnage poussant une jauge de puissances de page mère au maximum.
Illustration d'un personnage poussant une jauge de puissances de page mère au maximum.

Le cocon sémantique

Les experts vont bien plus loin que le siloing, et appliquent ce qu'on appelle le cocon sémantique, une technique de maillage interne SEO ultra puissante.


Définition du cocon sémantique


La notion de grappe sémantique, également connue sous ce nom, a été popularisée par Laurent Bourrelly en 2012. Il a la particularité d'être vu comme une solution idéale pour utiliser la priorisation du contenu par Google, et pousser une requête donnée. Il représente la Rolls Royce du maillage interne SEO, et s'adresse surtout aux experts en netlinking et en référencement naturel.


Avec le cocon sémantique, il s'agit, contrairement au siloing, de partir des besoins des internautes, plutôt que d'un mot-clé.


Le fonctionnement des cocons sémantiques


Sa mise en place est bien plus technique que celle d'un maillage interne SEO en silo, mais surtout, elle a beaucoup plus de répercussions sur la production de contenu et sur la sollicitation des équipes. En effet, le mode de travail classique consiste à déterminer une requête à forte valeur ajoutée (minimum plusieurs milliers de recherches mensuelles), pour ensuite aller la pousser sur le site Internet. Pour cela, on va chercher à :

  • Bien définir l'intention de recherche, en évitant d'être trop vague sur la requête ;
  • Travailler tous les mots-clés, y compris les mots-clés longue traîne, autour de la requête principale ;
  • Faire le tour de toutes les questions qui peuvent être soulevées autour de la requête par les internautes.

L'objectif est ensuite de définir toutes les pages qui pourront répondre à cette requête, et qui feront le tour du sujet dans les grandes largeurs, afin d'acquérir l'autorité et la confiance de Google sur la thématique.


Ensuite, il ne restera plus qu'à le créer. C'est-à-dire qu'on va créer toutes les pages, et les regrouper par grappes sémantiques.

Exemple de cocon sémantique


Pour imaginer son fonctionnement, reprenons notre maillage interne d'exemple sur le e-commerce : ainsi, on va relier toutes les pages qui répondent au sujet de "couleur de chaussures", toutes celles qui répondent à "comparatif de chaussures"...


Une fois que le regroupement de contenus est fait, il faut alors dresser les liens, un peu dans la même logique du silo. Autrement dit, les pages qui parlent de modèles de chaussures vont faire des liens entre elles, les pages qui parlent de couleur de chaussures vont faire des liens entre elles, et les têtes de gondole de ces contenus-là vont également se faire des liens entre elles.


Il est extrêmement puissant, puisque vous offrez une réponse à la requête de façon très large, sans rien laisser au hasard. Vous créez alors énormément d'autorité, et vous maximisez la puissance et le trafic potentiel sur la thématique.

Silo ou cocon : qui est le grand gagnant ?

La réponse classique d'un expert en maillage interne SEO à cette question est : ça dépend ! Si vous créez un cocon sémantique pour viser une requête qui fait 500 recherches par mois, c'est comme si vous sortiez un bazooka pour tuer une fourmi. Les moyens sont démesurés pour une telle requête.


Le choix entre entre les deux est donc, avant tout, une question de moyen de déploiement et d'objectifs. Si les objectifs sont à concurrence modérée, ou si vous n'avez pas la force rédactionnelle nécessaire pour déployer un cocon, le siloing sera très suffisant, et cette technique s'adapte d'ailleurs très bien à la plupart des sites internet.


En revanche, il prend tout son sens si vous visez une requête très concurrentielle, ou si vous voulez vous installer et durer dans le temps. Il faut, bien sûr, avoir les moyens humains et les moyens financiers de générer plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de pages sur des contenus donnés.




Illustration pour désigner le gagnant du maillage interne en SEO
Illustration pour désigner le gagnant du maillage interne en SEO

Cocon sémantique/maillage silo VS votre menu

Le maillage interne SEO c'est bien, mais si vous avez un méga menu avec 300 liens, la puissance de votre maillage interne sera complètement diluée. Google tient en considération, en priorité, le premier lien qu'il rencontre sur la page, donc si vous faites un beau lien, bien maillé et bien contextualisé dans des contenus, mais que, dans le menu, il y a déjà un lien vers une page, c'est ce lien qui sera considéré en priorité. Dans ce cas-là, le maillage interne SEO perd en impact et en puissance.


En complément de la considération de maillage interne, il est important :

  • D'éviter les méga menus, ou de rendre le moins d'éléments cliquables possibles ;
  • De considérer certaines techniques, comme l'obfuscation, qui vont permettre aux utilisateurs d'avoir accès à l'ensemble desf catégories du menu, mais qui interdiront l'accès à Google et maximiseront votre Pagerank.

Siloing ou cocon sémantique ? Le choix de votre technique de maillage interne est propre à vos objectifs. L'équipe SEO de Lemon Interactive peut alors vous aider à définir la meilleure stratégie. Et à mettre en place un maillage interne SEO puissant pour votre site Interne.

Le maillage interne SEO désigne la pratique d'insérer des liens hypertextes entre différentes pages d'un même site web. Cette technique structure la navigation et aide à répartir la valeur de référencement sur l'ensemble du site. En optimisant ainsi son positionnement sur les moteurs de recherche.

Pour un maillage interne optimal, identifiez d'abord vos pages clés. Créez ensuite des liens contextuels entre elles, en veillant à ce que l'ancrage de lien soit pertinent et naturel. Assurez-vous de la cohérence thématique, et limitez les liens pour éviter la saturation.

Pour faire un maillage interne sur WordPress, créez des liens pertinents entre vos pages et articles. Utilisez l'éditeur de contenu pour insérer des liens ancrés sur des mots-clés stratégiques. N'oubliez pas de vérifier la cohérence de vos liens internes régulièrement avec des plugins SEO pour WordPress.

Rencontrons-nous

Pour développer ensemble votre performance digitale !

Contactez-nous

Ma passion : des sites beaux et performants !

Photo de Vincent Cattoen

Sorti de la tête de

Vincent Cattoen

Dans la même thématique...

Core Update Google : chaque mise à jour peut impacter votre SEO

5 juin 2024

Cannibalisation SEO : définition et solutions

14 mai 2024

Pourquoi vos données Google Analytics vont bientôt disparaître ? L'Archivage UA expliqué

20 avr. 2024